RADIO(S)

Alerte info
NOTRE SITE SERA BIENTOT DISPONIBLE, NOUS SOMMES TOUJOURS ENTRAINS DE LE MODIFIER, MERCI DE VOTRE PATIENCE :


C'est le vingtième jour de mobilisation pour les "gilets jaunes", décidés à ne pas quitter le bord des routes, malgré le geste fort du gouvernement. Mercredi 5 décembre au soir, l'exécutif a annoncé renoncer à l'augmentation des taxes sur le carburant en 2019. Mais à Tilloy-lès-Mofflaine (Pas-de-Calais), près d'Arras, cette décision n'apaise pas les esprits. "Il n'y a pas que les taxes, il y a les fiches de paye, les retraités, les ambulanciers, les gens qui galèrent", explique un "gilet jaune". Et si le président ne vient pas jusqu'à eux, ils comptent bien aller jusqu'à lui. Pour l'acte 4 de la mobilisation, il est prévu de se rendre de nouveau à Paris pour réclamer un changement radical.

Une structuration du mouvement 

Cette détermination inquiète cependant certains "gilets jaunes" postés autour du Pont-de-Salars (Aveyron). "Je tremble pour ce qui va se passer samedi [8 décembre]", confie une manifestante. Pour se faire entendre, plusieurs groupements de "gilets jaunes" tentent de s'organiser et d'élire des responsables avant d'entamer une quelconque discussion. "On veut entamer un dialogue avec l'État donc une structuration du mouvement est en train de se préparer", confie un "gilet jaune" du Puy-de-Dôme. Plusieurs milliers de personnes sont attendues samedi 8 décembre à Paris, mais les mobilisations en région ne s'arrêteront pas pour autant. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/prix-des-carburants/gilets-jaunes-la-colere-ne-retombe-pas_3087889.html#xtor=RSS-3-[politique]
Partager